f

Vidéo élection 2017

Elections au Conseil d’Etat valaisan 2017

Roberto Schmidt se porte candidat à la succession du Conseiller d’Etat Cina

Après mûre réflexion, j’ai décidé de me mettre à disposition sur une liste à trois candidats de la famille « C » (PDC-VR, CVPO, CSPO) pour l’élection au Conseil d’Etat du Canton du Valais de 2017. Bien que j’exerce mes deux activités politiques de Conseiller national et de président de commune avec énormément de plaisir, j’ai ressenti, au cours de ces dernières semaines, de manière prononcée le souhait de la population valaisanne, tous partis confondus, que j’apporte mon aide dans le but d’assurer le siège haut-valaisan de la famille « C » au gouvernement cantonal. Conforté par ces témoignages de sympathie et les très bons résultats obtenus lors de toutes les élections communales et nationales de ces 15 dernières années, je suis prêt et pleinement motivé à accepter ce nouveau défi. 

Après douze ans passés au gouvernement, Jean-Michel Cina, Conseiller d’Etat du CVPO en exercice, ne se portera plus candidat en 2017 pour une nouvelle législature. Je lui adresse ici, ainsi qu’au Conseiller d’Etat Maurice Tornay (PDC-VR) qui ne briguera lui non plus un nouveau mandat, des remerciements mérités pour leur engagement dans l’intérêt de notre pays.

Compte tenu de forces politiques existantes dans le Haut-Valais, il est plus que légitime que ce siège reste en main de la famille « C » haut-valaisanne. Cela ne saurait toutefois aboutir que si les partis CVPO et CSPO unissent leurs forces derrière une seule candidature haut-valaisanne, comme c’était le cas pour l’élection au Conseil des Etats en 2015. Ce serait un honneur pour moi et pour le CSPO de compléter la liste du PDC-VR, sur laquelle figurent déjà le Conseiller d’Etat sortant Jacques Melly et l’ancien Conseiller national Christophe Darbellay.

J’ai beaucoup de respect pour le mandat d’un Conseiller d’Etat. Mais je suis convaincu que j’ai les qualités requises pour une telle fonction. Cela non seulement par le biais de mon expérience professionnelle et politique au niveau communal, cantonal et fédéral, mais aussi de par ma nature ouverte et sociable. J’aime notre patrie et je serais heureux de m’engager pour toutes les régions de ce pays. Ma sensibilité politique a été en tout temps caractérisée par le respect mutuel, la confiance, la collégialité et un travail axé vers les solutions dans l’intérêt de la cause. Avec cette attitude et mon large réseau politique et culturel, je voudrais contribuer à véhiculer une image positive du Gouvernement valaisan et de notre canton.

17 juin 2016